L’enfant du pays

Mathieu Guibert

Guidé par la passion, attaché à sa terre, Mathieu Guibert est aux commandes d’une maison qui lui ressemble.

Une philosophie

La cuisine comme un état d’esprit

Faire du repas une fête des sens et un moment de plaisir partagé : telle est la philosophie de Mathieu Guibert lorsqu’il imagine et réalise les plats de sa carte. Pour cela, il s’appuie d’abord sur la qualité des produits, ancrés dans l’histoire de ce terroir où il est né. Son expérience lui a aussi appris la rigueur qui permet jour après jour d’atteindre le plus haut niveau. Mais pour lui, la grande cuisine est aussi affaire d’émotions. C’est sans doute ce petit supplément d’âme qui rend sa table si singulière…

Une philosophie

La cuisine comme un état d’esprit

Faire du repas une fête des sens et un moment de plaisir partagé : telle est la philosophie de Mathieu Guibert lorsqu’il imagine et réalise les plats de sa carte. Pour cela, il s’appuie d’abord sur la qualité des produits, ancrés dans l’histoire de ce terroir où il est né. Son expérience lui a aussi appris la rigueur qui permet jour après jour d’atteindre le plus haut niveau. Mais pour lui, la grande cuisine est aussi affaire d’émotions. C’est sans doute ce petit supplément d’âme qui rend sa table si singulière…

Curriculum vitae

Un parcours prestigieux

Mathieu Guibert a toujours voulu faire de la cuisine son métier. Très jeune, il se donne les moyens de l’excellence, en se formant avec les meilleurs. Après des études au lycée hôtelier Sainte-Anne à Saint-Nazaire, il quitte sa région pour travailler à Carcassonne puis à Paris, où il rejoint l’équipe du Meurice. Aux côtés de Yannick Alléno, il participe à l’épopée qui mènera l’établissement à la seconde, puis à la troisième étoile. Il enchaîne ensuite avec Christian Le Squer dans les cuisines du Pavillon Ledoyen. Après un retour à Carcassonne comme sous-chef de Franck Putelat, il s’installe enfin à Reims, au Domaine des Crayères, où il reste pendant 5 ans le second de Philippe Mille. C’est là qu’il va rencontrer Philippe et Michèle Vétélé, les fondateurs de la maison Anne de Bretagne. Grâce à eux, le voilà aujourd’hui de retour sur ses terres d’origine.

Curriculum vitae

Un parcours prestigieux

Mathieu Guibert a toujours voulu faire de la cuisine son métier. Très jeune, il se donne les moyens de l’excellence, en se formant avec les meilleurs. Après des études au lycée hôtelier Sainte-Anne à Saint-Nazaire, il quitte sa région pour travailler à Carcassonne puis à Paris, où il rejoint l’équipe du Meurice. Aux côtés de Yannick Alléno, il participe à l’épopée qui mènera l’établissement à la seconde, puis à la troisième étoile. Il enchaîne ensuite avec Christian Le Squer dans les cuisines du Pavillon Ledoyen. Après un retour à Carcassonne comme sous-chef de Franck Putelat, il s’installe enfin à Reims, au Domaine des Crayères, où il reste pendant 5 ans le second de Philippe Mille. C’est là qu’il va rencontrer Philippe et Michèle Vétélé, les fondateurs de la maison Anne de Bretagne. Grâce à eux, le voilà aujourd’hui de retour sur ses terres d’origine.

Un retour aux sources

L’amour de ses terres

Mathieu Guibert est un enfant du pays de Retz. Il a grandi à deux pas du restaurant Anne de Bretagne, avant de partir se former ailleurs. Tout jeune, il regardait avec envie cette grande maison blanche à la réputation si flatteuse. Quand ses fondateurs, Philippe et Michèle Vételé, lui annoncent qu’ils envisagent de passer la main, l’idée s’impose à lui comme une évidence : sa connaissance de la région et des producteurs locaux est sans pareille, son parcours lui a donné l’expérience nécessaire à cette aventure… C’est à lui de reprendre les rênes de la maison ! Aujourd’hui, il la dirige de main de maître, tout en veillant à lui laisser toute son authenticité.

Un retour aux sources

L’amour de ses terres

Mathieu Guibert est un enfant du pays de Retz. Il a grandi à deux pas du restaurant Anne de Bretagne, avant de partir se former ailleurs. Tout jeune, il regardait avec envie cette grande maison blanche à la réputation si flatteuse. Quand ses fondateurs, Philippe et Michèle Vételé, lui annoncent qu’ils envisagent de passer la main, l’idée s’impose à lui comme une évidence : sa connaissance de la région et des producteurs locaux est sans pareille, son parcours lui a donné l’expérience nécessaire à cette aventure… C’est à lui de reprendre les rênes de la maison ! Aujourd’hui, il la dirige de main de maître, tout en veillant à lui laisser toute son authenticité.

Les produits du terroir local

Des hommes et des territoires

Le chef propose une carte fortement imprégnée par les produits du terroir et par l’iode, qui reste le marqueur principal de sa cuisine. Il met un point d’honneur à sélectionner rigoureusement les produits qui entrent dans la composition de ses plats. Lui-même fils d’agriculteur, il connaît bien les producteurs qui l’entourent. Cette passion pour les bons produits l’amène à composer une carte qui varie au gré des saisons et se nourrit des ressources locales.

Les produits du terroir local

Des hommes et des territoires

Le chef propose une carte fortement imprégnée par les produits du terroir et par l’iode, qui reste le marqueur principal de sa cuisine. Il met un point d’honneur à sélectionner rigoureusement les produits qui entrent dans la composition de ses plats. Lui-même fils d’agriculteur, il connaît bien les producteurs qui l’entourent. Cette passion pour les bons produits l’amène à composer une carte qui varie au gré des saisons et se nourrit des ressources locales.